Comme d’habitude, ce sont quelques extraits de la correspondance entre une compagnie d’assurance et certains de ses clients (français ou suisses). L’orthographe est d’origine:
Lors du choc, j’ai subi ce que l’on nomme communement "le coup du Pere Francois", provoquant une douleur au niveau du coup.

J’ai lu dans mon contrat auto que vous ne me remboursez pas les frais de réparations de ma voiture si j’ai causé un accident en état d’ivresse. Je suis pret à payer ce qu’il faudra pour que vous supprimiez ce paragraphe.

L’eau a traverse le plafond de cette dame qui attendait un enfant d’un moment à l’autre, ce qui n’a pas arrangé les choses.

J’ai heurté brutalement l’arriere de la voiture qui me précédait. Mais grace à un casque, ma blessure au poignet est sans gravité.

Voulez-vous bien noter mon adresse qui est maintenant dans la rue juste à coté de celle d’avant.
Monsieur, mon assurance étant terminée et devant partir sous les drapeaux, j’ai intérêt à s’achever d’elle même.

Je vous témoigne mon grand mécontentement vous mettez tellement de temps à me rembourcé mon accident que c’est toujours avec celui d’avant que je paie les dégas de celui d’après, alors n’est-ce pas ça n’a pas de fin et ça n’est pas sérieux de votre part.

J’avoue que j’ai traversé le carrefour sans regarder s’il venait quelqu’un, mais j’étais passé à ce même carrefour, moins d’une heure auparavant et il n’y avait personne.

Voulez vous me dire le prix de l’assurance si j’achetais une voiture alors que je n’ai pas le permis de conduire.

Je vous signale que j’ai été écrasé ce matin par un chauffard en état d’ébriété.

Je courais dans le couloir quand la porte vitree est venu à ma rencontre est nous nous heurtâmes.

Je vais prêter ma voiture à quelqu’un qui ne sait pas trop s’en servir, mais avant pouvez-vous me confirmer que vous paierez les pots cassés pour les accidents qu’il ne manquera pas de provoquer ?

J’ai été heurté de plein fouet par un poteau électrique.

étant un peu dur d’oreille, je n’ai pas vu le cycliste arriver.

J’étais en vacances quand la fuite s’est produite dans la salle de bains du voisin du dessus. Alors le voisin du dessous a cru que l’eau venait de chez moi, mais le voisin du dessus a alerté le voisin d’à côté qui est le frère du voisin du dessous pour lui dire que l’eau ne venait pas de chez moi mais du voisin du dessus.

La citroen avait priorité c’est un fait, mais je ne l’ai pas vu, d’ailleurs a la façon qu’il conduisait on voyait bien que la priorité il savait pas ce que c’était la preuve que si ça aurait tee le contraire (une auto qu’aurait venu par la gauche) il emboutissait pareil. Donc il n’y a pas de motif a s’arrêter a cette question de priorité a laquelle vous donnez tant d’importance.

La cause indirecte de l’accident est un petit homme, dans une petite voiture, avec une grande gueule.

Ma rue a changé d’adresse.

Je vous envoie un certificat de mariage et deux enfants, l’un est une erreur comme vous pouvez le constater.

Je vous fais remarquer que ce croisement est très dangeureux vu qu’il y a deux routes qui se croisent juste à partir de cette place-là

J’étais sûr que le vieil homme n’atteindrait pas l’autre bord de la rue quand je l’ai heurté.

Lorsque la police est arrivée sur les lieux, l’arbre percuté s’est avéré être une personne.

Afin d’éviter le pare-choc de l’auto qui me précédait, j’ai renversé le piéton.

Le piéton ne savait pas quelle direction prendre, alors je l’ai écrasé.

11 Responses to “les perles des assurances?”

  • GASTOUNET:

    C’est vrai,on se demande des fois !!!
    En voilà une autre et orthographe d’origine !!!

    Je rentrai dans ma cariol sur la route de Gray. J’avais bu à cause de la chaleur deux blanc cassice à l’onseice. J’ai donc eu besoin de satisfaire une grande envie d’urine. Je arraite la voiture sur le baur de la route prais d’unta de pierres et de materiau rapport aux travois exzecute mintenant pour l’élaictricitai. Je commence à uriné et en fesan ce besoin, je en maniaire d’amuzement dirigai mon jai en zigue saque a l’entours. Alors mon jai a rencontrai un bou de fille électrique qui était par terre au lieu d’être accroché au poto. Une grosse étincelle a soté sur moi et un grand coup m’a raipondu dans le fondement des les partis que lotre medecin y appelle tete y cul. Je me suis évanouille et quand je sui revenu dans la connaissance, je vu que ma chemise et mon pantalon été tout brulé à la braquette. Je sui assuré par votre maison et je voufrai être un demnisé. Je droit a ce con m’a dit et je vous demande votre opinion. Mais dommage son de 93 francs o plus juste. Depuis le sinistre, je les burnes toutes noires et ratatinés. Ma verge est tuméfié, gonflé et violacé. Le médecin a dit devant du monde qui peut répété : avec les faits nomaines électrics, on ne sait jamais. "Au jour d’ojourd’hui, je ne peux plus m’en servir que seulement pour uriné, mais pour le reste, a seul fin de remplir mes devois conjugo avec ma femme qui a le sang chot, il n’y fot plus compter. Je fait des réseres dessus. Vous ne plaident pas pour ça qui ferai du tort à votre maison d’aasurance. A vous lire, je vous salue empressement.

  • Un Dandy !:

    Enorme !

    J’ai tellement ris que je n’ai plus de souffle !

    Fantastique !

    Merci

    Un bisou

  • mia_wallace:

    Merci pour ce pur moment de bonheur!! :)

  • expat44:

    EXCELLENT!!! et dire que c’est vrai….

  • Lysianne:

    Trop drôle ! On ne s’en lasse jamais des "perles" !

  • papillon:

    à mourir de rire. Si tu en as d’autres n’hésite pas à nous en faire profiter !!!!

  • papillon bleu:

    Tu travailles pour une compagnie d’assurance Niçoise ! Oui oui ! Ah je m’en doutais…… MDR

  • eric90:

    Je l’aurais un jour, je l’aurais !! mdr

  • ptit.chou:

    Pas mal.

  • jackpot:

    un vrai régal

  • paradoxe:

    il y a des histoires qui font du stop ,,faut s arreter en route ,merci

Leave a Reply