Assurance auto jeune conducteur : les pièges à éviter

assurance auto jeune conducteur

Publié le : 24 janvier 20238 mins de lecture

Pour les assureurs traditionnels ou les nouvelles compagnies d’assurance en ligne, un jeune conducteur est une personne ayant un permis de conduire qui date de trois ans au maximum. Cette catégorie désigne en même temps un conducteur qui n’est pas encore inscrit dans n’importe quel type d’assurance auto. Ainsi, si vous venez d’obtenir votre permis de conduire, cela signifie que vous êtes automatiquement admis dans cette catégorie. Pour cette raison, il est important de savoir qu’il existe des pièges à éviter afin de réduire au minimum le coût de votre assurance voiture jeune conducteur. Il vous est également conseillé de prendre en compte quelques erreurs à ne pas faire avant la souscription.

Faire une déclaration de conducteur occasionnel

Une fois que vous avez choisi la bonne compagnie, vous devez être sérieux avec cette dernière afin d’éviter de payer des frais d’assurance élevés. La première erreur à éviter consiste alors à faire assurer votre automobile par vos parents pour devenir un conducteur occasionnel. Si votre agence d’assurance arrive à découvrir que vous êtes bel et bien le vrai conducteur de la voiture, elle peut résilier le contrat que vous avez signé.

Dans ce cas, vous ne pouvez plus le convoquer en cas de sinistre ou de dommage pour demander une indemnisation, un dédommagement. Aussi, l’assureur peut décliner tout acte de responsabilité civile et la faire porter par vous-même. À vrai dire, n’oubliez pas qu’à partir du jour où vous avez souscrit un contrat pour une assurance, la compagnie vous classe parmi les débutants et vous propose en retour un jeune conducteur assurance. Ceci s’explique généralement par le fait que votre identité personnelle ne se trouve pas dans un autre contrat d’assurance.

Pour échapper à un tel risque, vous pouvez vous présenter auprès de votre assureur comme étant un second conducteur. Vous payez certainement un prix assez conséquent, mais après, vous n’êtes plus classé en tant que jeune conducteur. Toutefois, évitez de vous déclarer être le vrai conducteur du véhicule afin d’éviter les mauvaises surprises. En cas de doute et de preuve obtenue par l’assureur indiquant que vous conduisez la voiture à titre de conducteur principal, vous êtes directement sanctionné par votre compagnie d’assurance auto jeune conducteur.

S’intéresser aux offres d’assurance jeune conducteur alléchantes

Vous avez la chance de conduire votre voiture parce que vous avez votre permis de conduire. Cependant, pour pouvoir la conduire partout, il existe certains pièges que vous devez certainement éviter lorsque vient le moment de souscrire une assurance jeune conducteur. Entre autres, il est important de savoir que dans l’univers de l’assurance, l’incompétence ou plus précisément l’ignorance peut vous coûter cher.

C’est la raison pour laquelle avant de procéder à la souscription, vous devez vous renseigner sur le sujet concernant le prix de l’assurance auto jeune conducteur. À ce propos, votre assureur doit vous imposer une surprime, quelle que soit la formule choisie. Toutefois, pour réduire les coûts financiers, vous devez prendre une assurance au Tiers. Pour ce faire, il vous est conseillé par exemple d’acheter une automobile peu puissante. Ainsi, la valeur à Argus est moins chère que le prix de l’assurance.

En fonction des formules d’assurances, les prix peuvent s’envoler et dépasser les coûts normaux pour un contrat tous risques. Pour limiter ce prix, les jeunes conducteurs peuvent s’intégrer aux contrats de leurs parents pour être considérés comme des seconds conducteurs. Dans ce cas, le bonus de vos parents peut être appliqué, mais une surprime est au rendez-vous due aux manques d’expérience du conducteur secondaire. Malgré cela, les dépenses sont toujours plus faibles. Enfin, vous devez peser le pour et le contre avant de choisir une offre d’assurance voiture jeune conducteur. La meilleure solution pour y parvenir est sans doute le fait de consulter un site comparateur.

Ne pas choisir la conduite accompagnée

Si vous venez d’obtenir votre permis de conduire, n’oubliez pas que vous êtes considéré par les assureurs comme une personne inexpérimentée. De ce fait, ils vont surement vous proposer de souscrire une assurance voiture jeune conducteur. Or, vous n’êtes pas sans savoir que cette formule de couverture peut présenter plusieurs pièges. En effet, les jeunes conducteurs doivent acquitter une surprime afin de profiter des garanties similaires à celles des assurés ayant plus d’expérience de conduite.

Par contre, en tant que jeune conducteur, il vous est conseillé de demander l’aide de vos parents dans la conduite de votre véhicule ou de la voiture familiale. Et ce même si vous avez déjà obtenu le précieux sésame qui vous donne l’autorisation de conduire une voiture sur la voie publique. En optant pour cette solution, vous pouvez profiter d’une diminution de la surprime d’assurance auto jeune conducteur qui peut aller jusqu’à 50 % pour la première année.

Mis à part cela, il est possible d’obtenir une réduction de 75 % pour l’année suivante. L’objectif de cette offre d’assurance pour la conduite accompagnée est simple. L’assureur vous donne l’opportunité d’apprendre la conduite et de devenir un conducteur fiable pendant quelques années. Aussi, cette étape vous permet de bénéficier d’une meilleure expérience sur la route. Sans hésitation, l’assureur va vous donner l’autorisation de souscrire une assurance classique pour les conducteurs expérimentés.

Ne pas opter pour l’assurance au kilomètre

Il vous est également possible de réduire le coût de votre contrat de jeune conducteur assurance si vous utilisez rarement ou occasionnellement votre voiture. Autrement dit, vous n’utilisez le véhicule que pour des distances très courtes. Cette astuce à la fois pratique et simple vous permet de souscrire une formule spécialisée conçue pour les moindres déplacements. La prime d’assurance pour ce type de contrat est plus abordable. Le contrôle fait par la compagnie d’assurance peut se faire grâce au suivi d’un compteur chez un garagiste agréé ou bien à travers l’installation d’un boitier de contrôle de kilométrage dans votre voiture.

Cela dit, le choix d’une assurance au kilomètre est la meilleure solution pour réduire la prime à acquitter tous les mois. De plus, cela vous permet d’éviter les pièges cachés par les compagnies d’assurances dans leurs formules spécialisées pour les jeunes conducteurs. De surcroît, l’accompagnement d’un expert peut s’avérer très utile dans le cadre d’une souscription à une assurance automobile. Cet expert peut certes vous guider dans la sélection de la meilleure formule, notamment celle qui peut vous couvrir en tant que jeune conducteur inexpérimenté sur la route.

Plan du site